Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

1996-A- Mc 12‑35‑37 - Vendredi 9e semaine ordinaire

Année A: Vendredi de la 9e semaine ordinaire (litaoow.96)

Mc 12‑35‑37 ................... 2 Timothée :10‑17

Tu dois en rester à ce qu'on t'a enseigné, car tu l'as reconnu comme vrai(2TM3,1o). La règle première de toute moniale,(de  tout chrétien) c'est d'entendre la Parole et de la mettre en pratique. L'obéissance à une Parole. La foi chrétienne conduit à écouter avec plaisir ces textes inspirés par Dieu pour se laisser instruire, éduquer dans la justice.

Notre travail quotidien, notre seule tâche véritable à laquelle se rattachent toutes les autres, c'est d'entrer dans ce que la littérature patristique appelle, " une forêt " pour y découvrir toute la profondeur, la largeur de l'action de Dieu. Une " forêt " qui est aussi le " tabernacle " d'une présence réelle et le lieu de rencontre du Bien‑Aimé. Une " forêt " qui cache en son sein un grand jardin où l'on peut y cueillir, à l'ombre des prophètes, des évangélistes, des apôtres, des fruits juteux. " Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur"

L'Ecriture, voilà avec l'eucharistie, disait récemment Jean‑Paul 11, l'un des sommets de votre vie monastique. Eprouver le plaisir d'habiter m forêt l'Ecriture, de vivre en elle et d'elle. Eprouver le plaisir de " garder la Parole ", de retenir, comme Marie, les événements et les méditer dans son coeur(Lc 2,19). Oui tout cela est nécessaire, essentiel pour ne pas fermer notre coeur et pour écouter la voix du Seigneur; pour devenir buisson ardent dans lequel brûle le feu de notre amour de Dieu.

Il n'y a pas de contemplation sans lEcriture Sainte, sans s'exposer aux rayons lumineux de la Parole pour se donner un bronzage aux couleurs de l'Arc‑en‑Ciel de Dieu. C'est l'Ecriture ‑ la lectio divina ‑ qui entretient l'union à Dieu, nous rend capable d'une vie d"'imitation de Jésus‑Christ". Le Grand Bernard écrivait un jour: " Si vous gardez la Parole de Dieu, vous serez certainement gardé par elle." Avec plaisir que notre lecture soit écoute et que notre écoute devienne obéissance.

Jean Chrysostome, cet évêque qui était demeuré moine dans son coeur, affirmait jadis " Tu es chrétien pour écouter sa Parole, pour obéir à la Parole ". On peut entendre une parole et refuser de se mettre sous son influence, de la trouver " trop dur ". On peut aussi entendre une parole et avec plaisir devenir cette Parole‑entendue.

Entendue, écoutée, proclamée, cette "forêt" devient "porte étroite" pour maintenir dans les mots de Thérèse d'Avila, ce " commerce d'amitié où on s'entretient souvent et intimement avec Celui dont nous savons qu'il nous aime ". Et la sainte ajoute " Il nous faut apprendre à s'établir, immobile et paisible " dans cette forêt " comme si mon âme était déjà dans l'éternité "

A votre contemplation ces mots de David: " Que tes Paroles sont douces à mes lèvres ! Elles sont plus délicieuses à ma bouche que le rayon de l'abeille ". Par la grâce de Dieu, prêtons oreille à sa parole entendue. C'est une porte étroite qui contribue à maintenir, tout au long de ce temps ordinaire, sa lampe allumée. AMEN

accueil:

Écoutons avec plaisir Dieu nous redire qu'il visite et rachète son peuple.

 

Évangile: 
Année: 
Épitres: 
Pérode: 
Date: 
juin, 1996

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.