Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

2010-C-Mc 1, 14-20- Lundi 1e semaine ordinaire- En nous, il a mis toute sa confiance

Année C : Lundi 1ière semaine du temps ORDINAIRE (Litco01L.10)
Mc 1, 14-20   En nous, il a mis toute sa confiance

Jésus vient d’entendre son Père lui dire : tu es mon fils bien-aimé (Mc1, 11)  Le cœur habité par cette Parole, il se retire au désert pour mieux entrer dans cette Révélation inouïe, jamais adressée à un humain. Et notre évangile, ce matin,  situe Jésus au sortir de ce temps d’intimité avec son Père.

Que fait-il ? Il s’empresse de nous révéler, de révéler à toute l’humanité cette foudroyante et inattendue annonce que nous sommes nous aussi, les fils bien-aimés du Père. Saint Paul dit dans des mots merveilleux, il parlait des apôtres mais cela s’adresse à chaque humain, qu'on nous regarde donc comme des serviteurs du Christ et des intendants des mystères de Dieu (1 Cor 4,1).  Quel commencement de bonne et belle nouvelles ! Nous convertir à cette certitude que nous sommes des choyés. Des serviteurs du Père, ce que le Père a de plus précieux. Je paraphrase saint Augustin : Réveillons-notre foi devant cette beauté inexplicable et le Christ prendra de l’importance pour nous.
 
Et si nous ajoutons comme nous venons de l’entendre dans l’Évangile de ce jour, que nous sommes aussi des appelés, venez derrière moi, nous n’en finirons jamais d’être bouleversé d’étonnement ! Nous sommes devant la démesure de toute logique. Démesure qui voisine la folie de Dieu à notre endroit. Nous sommes des amis de Dieu, des fils bien-aimés. Nous sommes des serviteurs du Christ, des intendants des mystères de Dieu. Oui, la bonté de notre Dieu, nous est apparue (Tt, 3,4). Voilà ce qui devrait nous maintenir tout au long de ce jour en état d’oraison. Mais le risque est grand de nous arrêter à la tâche et de ne pas en voir son origine.

En revenant du désert, et pour donner une fondation solide à sa première prise de parole, Marc comme les autres évangélistes, nous invite à nous convertir à cette réalité indescriptible : nous sommes dans nos personnes, par grâce, ce que Jésus est par nature, des serviteurs et fils bien-aimés. Ce qui est premier dans notre existence, c’est que nous sommes, par grâce, des appelés à partager l’intimité du Père avant de l’annoncer. C’est le maintient en nous de cette fascination qui nous pousse à faire connaître cette bonne nouvelle.

Avant tout appel à suivre Jésus sur les routes, il y a cette révélation inespérée que nous sommes, dans nos personnes, des amis de Jésus. Avant d’être des engagés, des mandatés, des envoyés, nous sommes des serviteurs du Père comme Jésus. Nous sommes des intendants (1 Cor4,1), des instruments de choix (Aa 9, 15) du Père. Notre première beauté, notre première vocation de laquelle découle notre tâche d’œuvrer à son service, c’est d’être ce que Dieu a de plus précieux. À ce moment précis de nos vies, savourons cet appel d’être des serviteurs et fils.

En reprenant ce temps ordinaire, laissons-nous affecter, frapper d’étonnement par l’autorité de Son appel (Mc1 21). Comme les auditeurs dans le temple, demandons-nous qu’est-ce que cela veut dire?  Le mystique et bienheureux Ruusbroec l’Admirable (1291-1381) parlait de l’appelé comme de quelqu’un qui fait vie commune avec Jésus. Être comme Jésus, pleinement dans le Père. Être comme Jésus, pleinement aux œuvres du Père. C’est notre relation personnelle avec Jésus qui constitue disait il y a plusieurs décennies Dom Chautard, l’âme de tout apostolat.

À votre contemplation : Nous pouvons faillir sur le chemin de vie commune avec Jésus, nous pouvons ne pas lui réserver la première place dans nos vies, mais Lui, comme l’exprimait la voix du Père hier, a mis en nous toute sa confiance. Quand nous réalisons cette confiance envers et contre tout de Dieu envers nous, sommes-nous disposés à quitter nos sécurités, nos filets pour devenir comme Lui, offrande au Père ? Accorde-nous Seigneur de ressembler à ton Fils sur la terre et de partager sa gloire dans le Ciel (Oraison finale). AMEN

 
 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
janvier, 2010

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.