Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

2001-C-Lc 19,45-48-Vendredi 33e semaine ordinaire- ma maison est une maison de prière

Année C: Vendredi de la 33e semaine ordinaire (litco33v.01)
Lc 19,45-48 ma maison est une maison de prière

Notre vie, toute vie ne devrait tendre qu’à une seule chose : partir à la recherche de Dieu. Je dirais presque que c’est là le seul commandement. Tu chercheras ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toutes tes forces. Tout le reste vous sera donné par surcroît (Mt6,33). Cherchez Dieu pour Le trouver. Cherchez Dieu pour se laisser trouver.

Luc nous suggère -, des paroles à entendre avec émerveillement, étonnement, admiration, - que pour le trouver ce Dieu, il suffit seulement de devenir maison de prière. Certains peuvent le chercher dans la crèche, d’autres dans la richesse ou la pauvreté ou dans le service inestimable de la solidarité; d’autres encore le chercheront dans l’Ecriture, cette lectio divina qui nous plonge dans un environnement divin. Tous ces chemins mènent à Dieu. Mais il me semble que le chemin le plus accessible et difficile à la fois, est de Le chercher en soi, au fond de son coeur.

Il nous faut frapper à la porte la plus proche de nous, celle de nos coeurs. Le Dieu que nous cherchons à beaucoup de demeures. Mais il a une résidence principale : nos coeurs. Maître Echkart qui a le don du paradoxe pouvait dire : pars à ta recherche et là où tu te trouves, quitte-toi pour trouver Dieu. Entrer en soi pour se déposséder en Dieu. Le mystique Silesius écrit : seul celui qui entre en lui-même peut s’élever au-dessus de lui-même en Dieu.

Contemplatives, j’ose vous partager une belle histoire...... hindoue pleine de sagesse qui reprend autrement ce que je viens de dire. Ecouter.

Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des Dieu. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher où il leur serait impossible de le trouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

On convoqua un conseil pour résoudre ce problème. Le Conseil proposa ceci : Enterrons la divinité de l’homme dans la terre. Brahma répondit : Non, il ne suffit pas car l’homme creusera et la trouvera. Dans ce cas lui répliquèrent les membres du conseil : jetons la divinité dans le plus profond des océans. Brahma répondit à nouveau : Non car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs des océans. Il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface.

Le conseil conclue: nous ne savons pas où la cacher. Alors Brahma dit : Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher. Depuis ce temps, l’homme fait le tour de la terre...à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.

A votre contemplation : Cessons de courir de maison en maison. Chassons les brigands de nos intérieurs, vivons la mystique du dépouillement pour y trouver Dieu. Tu étais dedans, je te cherchais dehors. Tu priais dehors alors que moi en-dedans je Te priais de m’y rejoindre. Une eucharistie pour se recueillir en Présence de ce Roi qui fait de nous son Royaume.

Accueil : Deviens ce que tu es. Et Luc nous dira : nous sommes maison de Prière. Une célébration pour devenir femmes faite prière, Eglise faite prière, pour que notre Eglise diocésaine se laisser transfigurer par l’Hôte divin qui l’habite et l’accompagne sur la route.

 
 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
novembre, 2001

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.