Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

2013-C- Mtt 18, 1-5 Thérèse de Lisieux -

Année C : Mardi 26e semaine ordinaire (litco26m.13)

Mtt 18, 1-5 : Thérèse de Lisieux

 

L’évangile n’est pas derrière nous comme une vieille chanson trop connue et un peu démodée. Il est encore devant nous comme une mine à creuser pour y découvrir des pépites d'or et les faire briller à la face du monde. Ce fut là toute la vie de Thérèse: découvrir et faire découvrir des pépites d'or, les faire briller à la face du monde.

Thérèse ne sait pas contenté de connaître Dieu par ouï-dire (François). Au terme de sa vie, elle pouvait redire ce qu'exprimait Job (42, 5) : Je ne te connaissais que par ouï-dire, mais maintenant mes yeux t'ont vu.

Et ses yeux ont vu et contemplé un chemin pour le reconnaître. Contrairement à ce qu'exprime l'auteur de l'épitre aux hébreux, un vrai petit bijou d'homélie, la parole de Dieu qu'ils avaient entendue ne leur servit de rien parce qu'ils ne restèrent pas en communion par la foi avec ceux qui l'écoutèrent (He 4,2), Thérèse ne s'est pas contenté d'entendre, elle a laissé la parole entendue transformer sa vie. Elle a portée en elle l'Évangile comme une blessure qui ne guérit pas. Sa vie fut une naissance quotidienne à la miséricorde de Dieu. Chaque jour, un texte qu'elle connaissait lui dévoilait du nouveau sur Dieu. 

Elle ne s'est faite aucune illusion sur elle-même, ne s'est pas prise pour un personnage alors qu'elle se percevait rien (cf. Gal 6, 3). Elle fut assez raisonnable, comme l'exprime Paul aux romains (12, 3), pour n'être pas prétentieux. Avec patience, elle a appris à se familiariser avec un Dieu doux et humble de cœur (Mt 11, 28-29). Sa vie fut un miracle de dépossession de tout orgueil. Elle a prix au sérieux ce que clame le psaume (100, 5) Le regard hautain, je ne peux le tolérer.

Sa vision qui transforme toute sa vie fut de ne pas s'enfermer dans la recherche du plus grand mais d'éprouver que le plus grand peut être contenu dans le plus petit. C'est ça la petite voie. Le banal quotidien, les petites choses de tous les jours, ouvrent une voie sur une nourrissante rencontre de Dieu. Grande contemplative des petites choses, elle a canonisé le quotidien le plus banal comme l'«apparition» de Dieu dans sa vie. 

 

La manière dont François, notre pape, parle de sa recherche personnelle de Dieu, rejoint bien celle de Thérèse et sa petite voie. On peut avoir de grands projets et les réaliser en agissant sur des choses minimes. On peut utiliser de faibles moyens qui s’avèrent plus efficaces que des plus forts, comme le dit aussi saint Paul dans la Première Lettre aux Corinthiens.

 

Thérèse s'est refusée à percevoir sa vie comme un livret d'opéra où tout en écrit... elle consiste à marcher, cheminer, agir, chercher, voir... [Elle est] entrée dans l'aventure de la recherche, de la rencontre, et se laisse chercher et rencontrer par Dieu. Si quelqu'un, ajoutait le pape François dans son interview aux revues jésuites, dit avec certitude avoir rencontré Dieu, c'est que quelque chose ne va pas.

 

Saintetés, quel mystère que notre grandeur en Jésus (Thérèse à sa sœur Céline)! Personne n'est trop ordinaire pour y entrer. Rencontrer Dieu dans les petites choses est l'essentiel de la vie chrétienne. Il s'est fait humain, petit pour cela. Toute rencontre de Dieu est un coup de foudre qui dure en permanence.

 

Maurice Bellet décrit bien ce qu'a été Thérèse quand il affirme que la foi chrétienne commence quand je n'ai plus à me tourmenter de mon impuissance, que je n'ai plus à m'enrager de mes faiblesses, que je n'ai plus à me tendre dans une raideur désespérée pour me rendre conforme à ce qu'il faudrait que je sois pour que Dieu me regarde. La foi chrétienne, c'est la certitude que Dieu lui-même vient pour me transformer, transformer mes démons en diables de papier et faire de ma faute cette vieille peau morte qui tombe au lever du jour.

 

Il nous faut la force de l'Esprit saint pour s'habiller de l'Esprit d'enfance de Jésus que nous avons reçu et qui fait de nous des fils, disait Paul tantôt. Prions le Seigneur qu'il nous donne de marcher avec confiance sur les pas de Thérèse pour obtenir ainsi la révélation de ta gloire (Oraison). AMEN.

Évangile: 
Année: 
Date: 
septembre, 2013

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.