Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

2007 -C- Jn 2-13-22-Dédicace du Latran -

Année C : vendredi 31ième semaine ORDINAIRE (LITCO31v.07)
Jn 2, 13-22- Basilique du Latran

Ce qui surprend ce matin, c’est que dès le début de son Évangile,— les autres synoptiques placent la scène juste avant la Passion - le mystique Jean nous fait voir un Jésus qui est loin de l’image de la douceur qu’on veut bien lui donner. Ouvrant l’Évangile de Jean, ce geste donne de la perspective à la mission de Jésus. Il nous fait voir et comprendre que c’est de nous dont il s’agit. Jésus est venu nous exhorter à « transformer la demeure de ton âme pour que Dieu y habite (Siméon le Théologien)», à nous « dépouiller du vieil homme et (de) ses pratiques ». Nous ne serons jamais assez « détachés » « dépouillés » de nous-mêmes pour n’être habités par aucun désir de possession. L’évangile dit : « renversa leurs comptoirs » de nos possessions. 

Ce geste de Jésus chassant les vendeurs du Temple, n’est pas un geste-mémoire du passé. « Parce qu’il connaît lui-même ce qu’il y a dans l’homme », Jésus le reproduit chaque jour en nous pour, par sa grâce,  nous maintenir en état de beauté. Pour nous redonner la beauté de nos origines que nous n’avons jamais perdue. Le Dieu de toute beauté n’habite qu’un lieu de toute beauté. « Nous ne sommes pas autre chose qu’un Paradis où Dieu trouve ses délices. Je ne comprends pas comme aujourd’hui que dans ce minuscule palais de mon âme, habite un roi d’une telle Majesté (T.A. chemin de perfection).» « Le jour où j’ai compris cela » dit Élisabeth de la Trinité, « tout s’est illuminé en moi et je voudrais dire ce secret à ceux que j’aime »

Cette dédicace est notre fête. C’est notre grandiose beauté comme demeure de Dieu, que nous célébrons.  Pas étonnant alors d’entendre Jésus nous redire « Ne faites pas de la Maison de mon Père, de vos cœurs, une maison de trafic ». Pouvons-nous saisir toute l’intensité que Jésus peut éprouver quand il voit nos temples, nos coeurs tellement embourbés qu’il n’y a plus de place pour Lui ? Il n’a suffi que d’une Parole pour créer le ciel et la terre. Il aura fallu trois jours à Jésus pour reconstruire et à quel prix, ce Ciel de nos cœurs qu’il avait lui-même créé. 

Contemplatives, contemplatifs,  la meilleure église de Dieu, c’est nous. Notre beauté, c’est être maison de Dieu. « Un chrétien est un tabernacle du Dieu vivant. Il m'a créée, il m'a choisie, il est venu habiter en moi, parce qu'il avait besoin de moi(Mère Térésa)». Le Verbe a établi sa demeure au-dedans de nous. Le mystère de Noël dont nous ferons bientôt mémoire n’est pas celui d’un Dieu qui est venu dans notre humanité, notre monde, mais celui de l’entrée de Dieu en chacun de nous. « Dieu nous a créés pour placer au fond de nous-mêmes tout le Royaume » (Ephraïm le Syrien).

« Descends », disait Jésus à Zachée dimanche dernier. C’est le premier mouvement pour laisser Dieu nous habiter. En accueillant Jésus, - et c’est le second mouvement - Zachée a réparé ce qui était brisé en lui. « Je donnerai la moitié de mes biens ». Comme Zachée, avant de devenir maison où Dieu demeure, nous pensions bien que tout était en ordre en nous, mais quand Jésus nous visite, nous découvrons très tôt tout ce qu’il faut en chasser pour lui faire toute la place.  Descendre pour découvrir que nous sommes plus dignes que nous le croyions, plus grand que nous le pensions à être Maison de Dieu «  par la grâce et non par nos mérites » précise s. Bernard.

À votre contemplation : Jésus a un immense désir d’habiter en nous. Mais plus important encore, il a un immense besoin de nous voir habiter chez lui. De nous recevoir en Lui, dans son Être, dans sa Vie. Il a un immense désir de chasser de nos vies ce qui n’est pas sa vie pour que nous devenions ce qu’il est. Il a un immense désir de nous offrir cette eau qui «assainit tout ce qu’elle pénètre pour qu’apparaisse la vie en tous lieux où arrive le torrent ». (1er let) Que Marie qui fut le premier tabernacle de l’histoire inspire notre désir d’accueillir et de goûter en permanence en nous, le don de son Fils. AMEN

ACCUEIL : Le temple ce n'est pas seulement la maison où ensemble nous allons adorer Dieu, mais c'est aussi l'habitation de notre coeur, c'est aussi là où est notre demeure. Invitons Jésus à régner  dans la maison de notre coeur et Il s'occupera du reste.
 

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
septembre, 2007

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.