Vous êtes ici

Ajouter un commentaire

2006 - B : Vendredi 33e semaine ordinaire -Lc 19,45-48 ma maison est une maison de prière

Année B : Vendredi 33e semaine ordinaire (litbo33v.06)
Lc 19,45-48  ma maison est une maison de prière

Jésus dit ce qu’il a à dire. Il n’a pas peur des conflits. Ce qu’il nous dit par ce geste étonnant c’est qu’au Royaume de Dieu, il n’y a pas de place pour les valeurs boursières. Au Royaume de Dieu, la seule valeur qui prédomine est celle d’être vrai avec notre identité. Dans le projet de Dieu, notre identité consiste à vivre dans des « maisons de prière », en état de prière et non dans des « endroits » pour faire des affaires. « Dieu lorsqu’il nous créa mit au plus profond de nous-même tout le Ciel, tout son Royaume(saint Éphraïm le Syrien) ». Quelle extraordinaire vocation que de prendre conscience qu’au fond de nous, il y a un Royaume, celui de Dieu !  Nous laisser impressionner par ce trésor enfoui en nous : le Royaume

Profitant de la journée consacrée – mardi dernier « pro Orantibus » (pour ceux qui prient), - aux religieuses contemplatives, Benoît XV1 exprimait dimanche dernier, « les monastères se présentent comme des ‘oasis’. Ils sont comme les poumons verts de nos villes pour ceux qui les fréquentent y compris ceux qui ne les fréquentent pas ou en ignorent l’existence ». N’est-ce pas le sens profond du geste de Jésus ? Un geste de dépollution extérieur qui indique qu’il faut faire la même chose pour nos temples intérieurs. Dépolluer des lieux, c’est plus facile que de dépolluer des cœurs. 

Nous donner des « poumons verts », c’est le projet de Dieu pour nous, pour l’humanité. Ces « poumons  verts » qui font, ajoute le pape « sortir de la routine quotidienne des grandes agglomérations urbaines à la recherche d’espaces propices au silence et à la méditation» conduit à une vie de recueillement en Dieu. Le recueillement en est aussi le chemin. Il permet à Dieu de nous révéler les douceurs de son « petit livre » (1ière lect) et de faire de nos vies un « sanctuaire où il puisse se reposer (E.T L, 156)». « Nous avons tous et toutes besoin d’aller puiser la force dans  l’oraison, où notre cœur s’écoule en Dieu tandis que Dieu s’écoule en nous pour nous transformer en Lui-même (E. T L, 278)» Nous avons pour tâche, depuis nos origines, a creuser assez profond pour aller jusqu’au trésor caché en nous.

« Les églises nous sont données pour la prière mais tu ne peux pas emporter l’église chez toi… tandis que la prière intérieure est toujours et partout avec toi… la meilleure église de Dieu, c’est ton âme. Pour celui qui prie en son âme, le monde entier devient un temple » (saint Silouane »  C’est parce que leur vie était des oratoires où ils s’entretenaient avec Dieu, qu’André Dung-Lac et ses 116 compagnons ont pu si allègrement marcher vers la mort. C’est parce qu’ils goûtent à ce « petit livre » dont « les paroles dans ma bouche sont pleines de saveur » (Ps) qu’au Pakistan des chrétiens sont congédiés de leur emploi, doivent quitter leur pays. Ils vivent des heures de grandes souffrances.

A votre contemplation, Ce qui est en notre pouvoir, c’est de ne pas Le laisser seul au fond de nos cœurs. De par nos origines, Dieu ne peut demeurer ailleurs qu’en nous tant nous sommes « maison de prière ».  « C’est nous qui parfois oublions sa présence pour nous occuper des choses qui ne sont pas à lui » (L157). Devenons des « Béthanie » ou Dieu aime se reposer et nous serons comme les martyrs de ce jour pour le peuple Vietnamien, comme Marie dont nous avons fait mémoire mardi dernier, des « poumons verts » recherchés. AMEN
Accueil : qu’es-tu fait de ma maison ?  Préparons une chambre haute pour Jésus et laissons nous nous purifier par Lui.

Évangile: 
Année: 
Pérode: 
Date: 
novembre, 2006

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.